ACADEMIY DU GALO

Académie du Gallo



La petite bibliothèque de l'Académie du Gallo

Paul SEBILLOT


Un mot inconnu ?         Utilisez les fonctions 'Dictionnaire' en bas de page !


Paol SEBILHOT


     Paol Sebilhot denaqhit le 6 du mais de feverier 1843 a Matignon (Côtes d’Armor) den ûne veilhe familhe bertone e qi taent tous medecins de lignaije.

     Aprés étudier ao colaije de Dinam, il poussera sus lez études ao grand Renne e lez recontinuera a Pariz en 1863.

Le peinturouz

     Interessae a la peinture, il prend dez leçons e en 1870, il met en adorcion ûne taile entitrey « Rochiers ao bas de l’aeve » qi sera en montr a la Déferluzey a Londr en 1872 etou.
     Minz en émouvaezon od la maer en Bertaegne, il continuera a peinturer diqa en 1883 e den sez tailes, catorze seront amontrey ez salons a Pariz e deuz a la Déferluzey déferluzante a Vienne en 1873

L’ecrivouz

     En memme temp qe de faere le crubllouz sus l’art den puzieurs gazettes, a banir un livr en 1875 « La Republiqe, c’ét la tranqhilitae », il s’emborne a passer ecrivouz .
     La moùte vient dés taloure a son moulin e faot rebanir le livr a deuz fais la memme aney.

L’ednolojist e le folklorouz

     ‘ét den lez temps-la q’il va aconaettr Françoêz-Marie Luzè qi tournera son écrivey en berton.

     En 1877, il leve La Poume, ûne soête bertone e normande e en 1889, ûne gazette du nom-la ét levey ao mais.

     En 1878, od Narcisse Qhellien, il leve lez Diners Celtiqe a Pariz ; ‘ét li qi lez perzidera de 1879 a 1892. Den yeùz, nen vaira ûne bande d’ecrivouz, de poietes, de langaijiers e d’istoêriens berton ou ben parizien come Arnest Renan.

     En 1881, cant Charle Lecllerc ét a monter la rasserrey «  Lez Ecrivaijes du Peupl den tertoutes lez Nacions », Sebilhot signe le 1° ouvraije den ûne longe defilandey od son « Ecrivaije parlae de la Haote-Bertaegne ».

     En 1885, ûne nouvelle gazette ao mais « Lez Diners cez ma mere la Oey » ét montey a suedr la creiacion de la Soête dez amoêzeriys du peupl. Sebilhot fera le segrétaere principao den la Soête e le menouz pour la gazette.

Sus la politiqe

     Il soête den ûne hoqeley pour separtir l’Iglleze e l’État, amarrey od Yve Gllot, son biao-frere e deputae, en 1888. Il se met den le Consaelh de Meneriy. Son biao-frere passae ministr dez Ouvraijes Publiqe en 1889, Sebilhot vient a étr son cheu de cabinet diq’en 1894.
     Le post-ilae li donera le tourn de rasserrer passament de ghimenteriys q’il perzentera den un livr « Lez Ouvraijes Publiqe e lez Mines den lez amoêzeriys e lez acreiriys den tertous lez payz » en 1894.

Portae a soêtoner

     Passae perzident de la Soête d’antropolojiqe en 1905, Sebilhot soêtone hardiment etou, den dez soêtes de savants aossi ben e en France come en dehors : la Soête du monde d’ecrivaije, la Soête de langaijeriy, la Soête d’ednografiqe e d’art françaez, la Soête fino-ougerienne d’Helsingsfors, la Soête du folklore walon, la Folklore Society a Chicago, Folklore Andaluz, Folklore Society a Londr, la Soête suisse dez modes de d’aotr fais, la Soête dez ecrivouz portugaez.

Se ravener de Paol Sebilhot.

     Le 23 d’avrilh 1918, Paol Sebilhot defunte a Pariz den sez 75 ans.

     Aoterment qe la bande de livrs q’il a ecrit, le nom de Paol Sebilhot rest core ao journ d’aneit od le priz d’ecrivaije q’ét rebalhae tous lez ans ao salon dez livrs de lejende a Botmeur.

     Treiz journeys de coloqe enternacionao furent amarrey a Foujere en 2008 pour lez 90 ans q’il taet mort.

     Son nom ét prinz pour le colaije a Matignon etou.






Appel du Dictionnaire
Mot à traduire:

   


Si besoin des services complets du Dictionnaire :