ACADEMIY DU GALO

Académie du Gallo



    Diphtongues issues d'un L latin

         La graphie AO



La graphie AO

     Commençons notre tour par la combinaison la plus simple, la plus élémentaire, celle qui s’est construite avec la voyelle « a ».

     Le français, qui a perdu l’usage de la diphtongue, en conserve néanmoins le souvenir par le digraphe « au ». Or, de ce digraphe, le paradoxe veut que ce soit le français qui conserve la graphie d’un son qu’il ignore désormais.

     Aussi, le gallo, en conservant le son, se voit dans l’obligation de trouver une notation différente pour ne pas être confondu avec la langue dominante. En effet, il n’y a aucune difficulté à lire /so/ dans le français « saut ».

     Par contre, une graphie identique pour le gallo /saw/ conduirait à une confusion phonétique inévitable avec le lexème de la langue majoritaire. Alors, comment consigner cette semi-consonne /w/ ?

     Les graphies patoisantes résolvent ce problème par la graphie « aou ». C’est une solution commode et qui n’est pas illogique car après tout, le son /aw/ n’est–il pas la somme des voyelles /a/ et /u/ (graphiée « ou ») en un même phonème ?
     Pourtant, elle n’est pas totalement satisfaisante. En effet, le digraphe « ou » offre des développements particuliers. En gallo, il peut être le résultat de l’uvulation d’un /ɔ/, mais aussi support d’une diphtongue issue de la combinaison entre un /ɔ/ (ou /o/) et cette semi-consonne /w/ qui est justement notre thème.

     En tant que diphtongue, sa représentation par un digraphe est suffisante. Celui-ci a simplement l’obligation de se démarquer du français. Aussi, à la voyelle introductive « a », l’adjonction d’un « o » paraît la solution la mieux indiquée.

    Ce digraphe « ao », par sa constitution, ne peut que rendre une diphtongue dont les composants restituent sa sonorité de manière optimale.

     Il est également usité en breton, même s’il décrit plutôt un /o:/ long (paotr, saotr). Mais sous l’influence du français, un /o:/ long peut parfois être entendu également en gallo sous cette graphie.