ACADEMIY DU GALO

L'espace de Maryvonne LIMON



L'enseignement du gallo à l'Education Nationale en Bretagne          version



Petit rappel historique

    La reconnaissance de nos langues dites régionales en France est un très long chemin qui a commencé il y a bien longtemps, et qui ne nous a pas encore mené à la co-officialité de nos langues, comme dans d'autres états européens.

    Le 4 octobre 1977, la Charte culturelle bretonne a été signée par la République française, l’Établissement public régional de Bretagne (appellation de la région dans le document) et les conseils généraux des Côtes-du-Nord (aujourd’hui Côtes-d'Armor), du Finistère, d'Ille-et-Vilaine, du Morbihan et aussi de la ... Loire-Atlantique !

    Pour la première fois, la personnalité culturelle de la Bretagne est officiellement reconnue et cette charte se donne pour but d’en assurer la pérennité. Son principe avait été accepté par le Président de la République Valéry Giscard d’Estaing et officialisé le 8 février lors d’un discours à Ploërmel, répondant ainsi à une demande des Bretons.

    Dès 1977, cette Charte culturelle bretonne permet enfin le décollage de l'enseignement du gallo et de la culture gallo au sein de l'Education Nationale dans le primaire et le secondaire.

    En 1982, le Rectorat de Rennes crée un poste de conseiller pédagogique gallo à l'Ecole Normale Supérieure de Rennes. La même année voit l'entrée du gallo comme option facultative dans les baccalauréats généraux et technologiques.

    En 2004, le Conseil Général de la Bretagne reconnaît enfin officiellement le gallo et le breton comme langues de Bretagne.

(voir aussi : Langue gallo)


Maryvonne LIMON, une des pionnières de l'enseignement du gallo !


     Une des pionnières de l'enseignement du gallo dans l'Education Nationale, Maryvonne Limon est professeure au lycée "Fulgence Bienvenüe" à Loudéac et aux collèges "Louis Guilloux" et "Les Livaudières", respectivement à Plémet et Loudéac.

    Egalement professeur d'anglais, Maryvonne Limon a appris le gallo pendant toute son enfance à Allineuc (pays d'Uzel), dans la boutique de sa grand-mère et dans le bourg. Elle le transmet aujourd'hui en l'enseignant dans les classes allant de la sixième à la terminale.

    Son engagement pour le gallo est total: elle anime la rubrique en gallo de l'hebdomadaire «Le Courrier Indépendant», et elle est également conteuse et musicienne. Maryvonne Limon anime souvent veillées et vesprées avec ses amis artistes.

    Primée à la Truite du Ridor en 2004, au Kan Ar Bobl en 2005, Maryvonne Limon obtient la Bogue d'Or à Redon en 2006 pour un conte de sa composition sur le lin.

    Maryvonne Limon a également obtenu un prix d'écriture en 2002, 2005, 2006 et 2008 lors du concours d'Ecriture du Centre Marc Le Bris de Saint-Caradec.